International

La partie algérienne prête au lancement des opérations d’exportation vers la Libye

Le directeur général des douanes algériennes (DGD), Noureddine Khaldi, a affirmé lundi, à Alger, que la partie algérienne était tout à fait prête au lancement des opérations d’exportation vers la Libye à travers les postes frontaliers « Debdeb » et « In Guezzam ». Dans une déclaration de presse en marge des travaux de la journée d’information sur les amendements du Système harmonisé (SH) et la procédure relative aux décisions préalables concernant l’origine des marchandises, M. Khaldi a fait savoir que « la partie algérienne est tout à fait prête au lancement des opérations d’exportation vers la Libye via les postes frontaliers de Debdeb et In Guezzam ». Les services des douanes « œuvrent d’arrache-pied pour promouvoir le produit algérien, notamment au niveau africain, dans le cadre de la mise en œuvre de la politique établie en la matière par les hautes autorités du pays », a souligné le DG des Douanes. Interrogé sur les mesures prises pour le lancement des exportations à travers ces postes frontaliers, notamment la disponibilité de certains équipements nécessaires, dont les scanners, M. Khaldi a dit s’être personnellement enquis, lors des visites effectuées à ces postes, des procédures et mesures prises en prévision de leur ouverture en vue de faciliter les exportations. « Des solutions urgentes seront également prises dans les prochains jours pour le lancement de l’exportation via ces postes », a-t-il fait savoir. Le responsable a également rappelé que « le seul objectif des services douaniers est d’accélérer les opérations d’exportation au profit des opérateurs économiques et de permettre au produit algérien de circuler sur les marchés africains ». Concernant l’organisation de la journée d’information sur les amendements du SH, version 2022, et les procédures relatives aux décisions préalables concernant l’origine des marchandises, M. Khaldi a mis en avant l’importance de cette rencontre, à travers laquelle la DGD tend à faire connaitre aux opérateurs économiques les nouvelles procédures douanières liées aux opérations d’exportation ainsi que les tarifs douaniers adoptés par l’Organisation mondiale des douanes (OMD). Cette journée d’information vise à expliquer la tarification harmonisée du système de douane international et faire connaître aux exportateurs algériens la procédure relative aux décisions anticipées en matière de l’origine des marchandises. La question de l’origine des marchandises est devenue « une problématique universelle », a fait observer M. Khaledi, relevant que « les douanes algériennes œuvrent à travers cette journée d’information à trouver des solutions radicales et à faciliter les procédures au profit des opérateurs économiques en adéquation avec le système harmonisé de la tarification douanière afin d’éviter tout obstacle et pour que l’exportateur aura une totale aisance pour accéder aux marchés mondiaux ». Il a été procédé au cours de cette journée organisée au siège de la DGD, à la présentation de plusieurs interventions par des cadres centraux sur le système harmonisé (version 2022) et les amendements introduits dans ce système, ainsi que la nouvelle procédure pour demander les informations nécessaires sur l’origine des marchandises que l’administration douanière compte lancer effectivement à compter du premier mars prochain. Le président de l’Association nationale des exportateurs algériens, Ali Bey Nasri a salué l’organisation de cette rencontre « importante », soulignant que les services des douanes « consentent de grands efforts pour moderniser leur administration et accompagner les opérateurs économiques ». M.Nasri a considéré que la nouvelle procédure relative à l’octroi des décisions anticipées en matière d’origine des marchandises « constitue un moyen pour protéger le produit algérien » et se veut « un justificatif » contribuant à surmonter les problèmes soulevés et faciliter les opérations d’exportation ainsi qu’à bénéficier des franchises des droits de douane dans le cadre des conventions des échanges commerciaux conclues avec les pays africains, arabes et européens.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/eddiwan/public_html/fr/wp-includes/functions.php on line 4755