Événement

HADJ 2022: Les hadjis algériens suffisamment formés pour accomplir convenablement les rites

Les hadjis algériens concernés par la saison du Hadj 2022/1443h sont suffisamment formés pour accomplir convenablement les rites, a affirmé lundi à Alger le directeur de l’orientation religieuse et l’enseignement coranique au ministère des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohand Azzoug. « Les hadjis algériens concernés par la saison du Hadj 2022 ont été suffisamment formés pour accomplir convenablement les rites à travers un programme tracé par le ministère au profit des hadjis », a indiqué M. Azzoug dans une déclaration à l’APS, relevant que se programme se poursuivra jusqu’à l’arrivée des hadjis aux lieux saints. « Depuis l’annonce de l’ouverture du Hadj après sa suspension en raison de la pandémie de Covid-19, le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs a tracé un programme spécial destiné aux hadjis pour qu’ils soient les meilleurs ambassadeurs de l’Algérie à cet évènement religieux important qui réunit les musulmans des quatre coins du monde ». Ce programme s’articule sur des axes portant sur la qualification des hadjis pour accomplir convenablement et correctement les rites tout en se focalisant sur la préparation spirituelle, a souligné M. Azzoug relavant que cela permet aux hadjis de surmonter d’éventuels obstacles rencontrés dans l’accomplissement de ce pilier de l’Islam. De même, « les hadjis ont bénéficié d’une série d’orientations relatives à la jurisprudence », a-t-il expliqué. M.Azzoug a souligné que les directions des Affaires Religieuses et des wakfs, à travers les 58 wilayas ont veillé au titre dudit programme « à activer plusieurs mécanismes de formation en faveur des hadjis, consistant particulièrement en des leçons quotidiennes et périodiques, en plus des « dourous » du vendredi. « 425 centres de formation ont été ouverts à l’échelle nationale, en coordination avec les circonscriptions administratives, assurant au moins un (01) centre de formation par circonscription, et ce en plus de la mosquée centrale qui organise les mêmes sessions de formation », a-t-il détaillé. « Le programme qui en est à sa deuxième semaine est supervisé par près de 4000 encadreurs (Imams et mourchidate) et prévoit des émissions via plusieurs radios locales dans le but d’orienter les hadjis et de leur prodiguer des conseils et des fatwas, ces derniers ayant bénéficié de leçons de simulation des rites du Hadj, outre l’utilisation des réseaux sociaux et sites électroniques pour la diffusion des leçons données par les Imams et des spots d’information sur les rites du hadj ». La formation a concerné également la coordination entre imams encadreurs du hadj et le secteur sanitaire public pour appuyer les connaissances des hadjis dans ce volet, en les informant des 139 centres mobilisés pour les soins médicaux. Des orientations et des conseils ont également été donnés aux hadjis par les membres de la protection civile pour leur indiquer les circuits et voies à emprunter lors de l’accomplissement des rites du hadj, a soutenu M. Azzoug. « La formation des hadjis se poursuivra même après leur départ aux Lieux Saints de l’Islam, voire jusqu’à l’accomplissement de tous les rites du hadj et leur retour au pays », a-t-il ajouté.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/eddiwan/public_html/fr/wp-includes/functions.php on line 4755