National

Conférence sur la sécurité sociale en Afrique: Lahfaya présente l’expérience algérienne

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Abderrahmane Lahfaya, a présenté, lors d’une conférence sur la sécurité sociale en Afrique, les réformes en profondeur opérées dans le système de sécurité sociale en Algérie qui ont permis l’amélioration de la qualité des prestations et la préservation du pouvoir d’achat des citoyens.

Lors de conférence organisée par visioconférence par l’Association internationales de la sécurité sociale, le ministre a passé en revue « les réformes en profondeur opérées dans le système de la sécurit sociale, notamment l’appropriation des technologies modernes et la consécration du principe de coopération et d’échange d’expériences dans ce domaine », soulignant que ces réformes « ont permis l’amélioration de la qualité des prestations et contribué à la préservation du pouvoir d’achat des citoyens à la faveur de l’extension du système du tiers-payant ».

L’Algérie a également intensifié ses efforts pour pérenniser le service public de la sécurité sociale à travers une série de mesures adaptées à la conjoncture exceptionnelle pour répondre aux besoins des travailleurs et des citoyens durant la pandémie de Covid-19, notamment la mise en congé exceptionnelle payé de 50% des travailleurs en priorisant les femmes enceintes, les femmes avec enfants en bas âge et les malades chroniques, a poursuivi le ministre.

Il a aussi cité « la prorogation du droit aux prestations pour une période renouvelable périodiquement, la levée de la suspension du droit au système du tiers-payant et l’extension du remboursement des actes médicaux au dépistage du Covid-19 », mettant en exergue l’importance de la numérisation des prestations de la sécurité sociale qui a permis, a-t-il dit, d’alléger les démarches d’accès aux prestations pour les citoyens qui n’ont plus besoin de se rendre dans les structures de la sécurité sociale.

Il a cité, dans ce contexte, « la contribution du système nationale de sécurité sociale à la préservation des activités des entreprises et des postes d’emploi, à travers l’ajournement du paiement des cotisations et le rééchelonnement des dettes contractées auprès des instances du secteur dans une première étape, puis la suppression des pénalités de retard de paiement des cotisations dans une deuxième étape, en vue de préserver le tissu économique et ses équilibres financiers.

« Le système nationale de sécurité sociale aspire à renforcer les mécanismes de lutte contre le travail illicite, protéger les droits fondamentaux des travailleurs et assurer leur protection contre les dangers professionnels sur le lieu de travail, notamment après l’émergence de nouveaux modes de travail ».

A cette occasion, M. Lahfaya a rappelé les efforts du Gouvernement visant « à conforter l’orientation vers l’élargissement de l’assiette des cotisations et l’intégration progressive des personnes activant dans le secteur parallèle, classée parmi ses priorités dans le cadre du plan d’action du Gouvernement au titre de la relance économique ».

Enfin, le ministre du Travail, de l’emploi et de la sécurité sociale a affirmé que « la crise sanitaire a permis d’évaluer le système réglementaire et législatif régissant la sécurité sociale et son adaptabilité à la situation exceptionnelle actuelle ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer