A la une

AÏMENE BENABDERRAHMANE : La première rencontre du mécanisme civil africain de réponse aux catastrophes naturelles sera financée par l’Algérie

Le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, a affirmé, vendredi, que sa participation à la réunion « Stockholm+50 » sur l’environnement lui a permis de présenter l’initiative du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, sur la création d’un mécanisme civil africain de réponse aux catastrophes naturelles, annonçant que la tenue de la première réunion de ce mécanisme sera financée par l’Algérie. « J’ai été honoré, ainsi que la délégation qui m’accompagne de représenter le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, à la conférence des Nations Unies qui se tient actuellement à Stockholm dans le cadre de la célébration du 50e anniversaire de la 1ère conférence placée sous le thème: l’environnement humain », a déclaré M. Benabderrahmane à la presse nationale, en marge de la réunion internationale sur l’environnement « Stockholm+50 » qui se tient depuis jeudi dans la capitale suédoise. La représentation de l’Algérie à la réunion a été « honorable », a souligné le Premier ministre, soulignant, « nous avons présenté une feuille de route renfermant les propositions de l’Algérie, fruit de consultations intersectorielles, pour la réalisation de la dimension environnementale dans le développement durable ». Le Premier ministre a fait savoir que « cette feuille de route a été inscrite aux travaux de la Conférence », ajoutant « nous avons également présenté les différentes réalisations accomplies par l’Algérie en matière de protection de l’environnement ». Il a cité le Barrage vert, qui constitue le premier mécanisme efficace dont la mise en place a coïncidé avec la tenue de la 1ère réunion de Stockholm », dans les années 1970. « Ce barrage est un projet prospectif pour la préservation de l’environnement », a-t-il dit relevant que le gouvernement œuvre actuellement, sur instructions du Président de la République, à relancer ce grand projet, non seulement pour l’Algérie mais aussi pour la région et le bassin méditerranéen, au regard de son rôle dans la limitation de la désertification ». M. Benabderrahmane a également indiqué avoir notifié à la réunion de Stockholm d’inscrire l’adoption par le Sommet africain extraordinaire qui s’est tenu le 27 mai dernier à Malabo à l’initiative du Président Tebboune, de la mise en place d’un mécanisme civil africain pour faire face aux catastrophes naturelles, le qualifiant de mécanisme « prospectif et anticipatif salué par tous ». « A travers ce mécanisme, a-t-il dit, nous assistons, pour la première fois, à l’appréhension de l’Afrique de la dimension environnementale avec des procédés opérationnels », ajoutant que l’initiative du Président de la République « contribuera à la lutte contre tous les fléaux environnementaux auxquels notre continent est confronté », a-t-il conclu.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/eddiwan/public_html/fr/wp-includes/functions.php on line 4755