National

AGRESSION D’TUDIANTES A LA RESIDENCE UNIVERSITAIRE DE BOUDOUAOU: Le principal accusé sous mandat de dépôt

Le principal accusé dans l’affaire d’agression de quatre étudiantes à la résidence universitaire de Boudouaou (Boumerdes) a été placé sous mandat de dépôt pour « tentative d’homicide volontaire avec préméditation », a annoncé mardi, le procureur de la République près le tribunal de Boudouaou, Chokri Laalaa. S’exprimant lors d’une conférence de presse concernant cette affaire d’agression qui a eu lieu le 25 février écoulé et dont ont été victimes quatre étudiantes, M. Laalaa a annoncé que le juge d’instruction a ordonné la mise en détention préventive de l’accusé principal, alors que le représentant du ministère public a sollicité l’émission de mandat de dépôt contre deux accusés, pour « non-assistance à personne en danger ». Ce même magistrat, a ajouté que les mis en cause ont été présentés, mardi, devant le parquet, qui les a entendu avant de transmettre le dossier de cette affaire au juge d’instruction pour la poursuite de l’accusé principal, auteur de l’agression, âgé de 31 ans, pour le chef d’accusation de  » tentative d’homicide volontaire avec préméditation », et des deux autres prévenus, des agents de sécurité et de gardiennage, pour le délit de « non-assistance à personne en danger ». L’enquête préliminaire, concernant cette affaire a révélé une « négligence » de la part de certains agents de sécurité et de gardiennage, a-t-il dit, expliquant que l’un des agents qui était de service le jour des faits a quitté son poste pour se rentrer chez lui, alors que le deuxième agent qui devait surveiller l’endroit par lequel l’agresseur s’est introduit, n’était pas en poste, au moment des faits ce qui a conduit à cet  » horrible acte criminel », a-t-il dit. L’enquêté a également dévoilée que le suspect n’était pas en relation avec d’autres personnes à l’intérieur de la résidence universitaire et qu’il s’agit d’ « un acte individuel et isolé ». L’agression, a-t-il rappelé, a eu lieu le 25 février écoulé vers 11h20, lorsqu’un individu, travaillant dans un chantier situé à proximité de la résidence universitaire de Boudouaou, a grimpé le mur séparant le chantier de la résidence. Il s’est ensuite faufilé au troisième étage d’un pavillon, a coupé l’électricité, avant de s’attaquer à deux étudiantes qu’il a agressé avec une arme blanche (un marteau). Au niveau de la cage d’escalier du même pavillon, il a agressé deux autres étudiantes avec la même arme blanche, avant l’intervention des agents de sécurité qui ont été alertés par les cris de résidentes, et qui ont neutralisé l’agresseur qui tentait de fuir et l’ont remis à la police qui est intervenue, a ajouté M. Laalaa. Ce même magistrat a indiqué que les quatre victimes de cette agression, ont été évacuées vers les hôpitaux Salim Zmirli et Mustapha Bacha d’Alger ou elles ont reçu les soins nécessaires, signalant que deux ont aussitôt quitté l’hôpital alors que deux autres demeurent sous surveillance médicale, en raison de la gravité de leurs blessures.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/eddiwan/public_html/fr/wp-includes/functions.php on line 4755