National

Santé: Les praticiens dénoncent le retard dans le versement de la prime Covid-19

Le Syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP) a dénoncé hier, lors d’une conférence de presse tenue au siège de l’UNPEF à Alger, le retard constaté dans le versement de la prime exceptionnelle, décidée par le président de la République, au profit du personnel soignant de la santé, mobilisé sans relâche dans la lutte contre la Covid-19.

Lyes Merabet, président du SNPSP, a précisé lors de son intervention que « nous avons déjà un retard de deux trimestres, nous sommes déjà dans le quatrième trimestre, alors que la prime du troisième trimestre n’a pas été versée à ce jour ». Et de réclamer l’institution de cette prime exceptionnelle comme une prime permanente « une prime spéciale pandémie ».

Le président du SNPSP a ouvert une parenthèse pour parler des grands oubliés de la prime exceptionnelle. A savoir le personnel médical exerçant dans le secteur de l’Enseignement supérieur, au ministère de la Solidarité et au ministère de la Justice, notamment les médecins et les infirmiers intervenant en prison. Il souligne que ces derniers sont privés de cette prime alors qu’une partie d’entre eux a été infectée par le virus, sachant qu’en tant que professionnels de la santé, ils sont en contact direct avec les malades.

Le Dr Merabet a précisé que son syndicat a déjà saisi le ministère de la Santé pour évoquer cette question, mais les responsables du département d’Abderrahmane Benbouzid ont répondu par le fait que chaque secteur doit prendre en charge son personnel, « ce qui est logique aux yeux du syndicat le SNPSP ». Et d’inviter ainsi les responsables des départements cités à octroyer cette prime exceptionnelle au personnel de la santé exerçant dans leurs services.

Pour rappel, la prime est servie mensuellement selon des montants forfaitaires allant de 10.000 DA au profit des personnels administratifs et de soutien, 20.000 DA pour le personnel paramédical et de 40.000 DA pour le personnel médical.

Le conférencier a également évoqué le non versement de la prime qui devrait être accordée aux familles du personnel soignant mort du Covid-19. En signalant « nous avons recensé 12 000 cas d’infections dans les secteurs public et privé, parmi lesquels 186 décès dont 155 dans le corps des praticiens médicaux ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/eddiwan/public_html/fr/wp-includes/functions.php on line 4755