Économie

Rezig invite les opérateurs économiques jordaniens à investir en Algérie

Le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Kamel Rezig, a invité dimanche à Alger les opérateurs économiques jordaniens à saisir les opportunités d’investissement qu’offre l’Algérie dans divers domaines pour établir des partenariats pérennes et promouvoir la croissance économique. Lors du Forum d’affaires algéro-jordanien tenu à Alger avec la participation d’opérateurs économiques des deux pays dans différents domaines, M. Rezig a souligné l’importance de saisir les opportunités d’investissement et les avantages qu’offre le climat des affaires en Algérie pour concrétiser un partenariat effectif et pérenne, rappelant l’orientation de l’Algérie visant à asseoir une politique de développement durable à travers l’amendement de certaines lois et la promulgation d’autres pour appuyer et développer les activités économiques. Dans ce cadre, le ministre a fait savoir que le gouvernement avait opéré une série de réformes relatives au renouveau économique, en sus de la réforme financière en vue de créer un climat des affaires transparent qui encourage les investissements étrangers et l’entrepreneuriat, comme en témoigne, a-t-il dit, la suppression de la règle 49/51 pour la plupart des secteurs à l’exception des secteurs stratégiques. M. Rezig a également mis l’accent sur le renforcement du rôle de la diplomatie économique dans le développement des relations bilatérales avec les différents partenaires. Le ministre a rappelé que le Royaume hachémite de Jordanie est le sixième partenaire de l’Algérie au plan arabe, avec un volume global des échanges commerciaux de 219,24 millions Usd en 2021, dont 101,31 millions Usd d’exportations algériennes, contre 117,93 millions Usd d’importations. D’importantes opportunités s’offrent notamment dans les domaines du Commerce et de l’investissement, a soutenu M. Rezig, jugeant nécessaire de définir les objectifs et les nouvelles perspectives afin de développer les relations bilatérales selon le principe gagnant-gagnant. L’organisation du forum d’affaires algéro-jordanien est à même d’asseoir les fondements de nouveaux partenariats, d’ouvrir de larges perspectives de coopération, et de lancer des projets communs mutuellement bénéfiques, a-t-il souligné. Des perspectives de coopération économique et d’investissement s’annoncent « prometteuses » entre l’Algérie et la Jordanie, eu égard aux potentialités que recèlent les deux pays, d’autant plus que l’Algérie, de par sa position géographique, constitue une porte sur le continent africain. De son côté, le ministre jordanien de l’Industrie et du Commerce, Youcef Chemali s’est félicité des réformes adoptées par l’Algérie à l’effet d’encourager l’investissement étranger et de relancer la croissance économique, appelant à la nécessité de redoubler d’efforts pour intensifier les échanges commerciaux entre les deux pays. Il faudra également réaliser l’intégration commerciale et économique entre l’Algérie et la Jordanie en usant de mécanismes efficaces et concrets au mieux des intérêts communs, a-t-il recommandé. Dans son intervention, le président de la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI), Chebab Tayeb a souligné que l’Algérie aspire à créer un climat attractif des investissements étrangers pour construire une économie forte dans divers secteurs, à travers la promulgation de lois dans les secteurs du commerce et de l’industrie pour impulser davantage l’économie nationale. A cet effet, il a salué la nouvelle loi sur l’investissement qui accorde des facilités et des privilèges aux investisseurs dans de larges secteurs pour impulser davantage l’économie nationale et diversifier ses sources, précisant que l’Algérie offre des avantages qui encouragent les investisseurs étrangers à placer leurs capitaux et réaliser des profits. L’Algérie discute avec la Jordanie de la possibilité d’établir un partenariat réel et durable dans divers domaines pour faire face aux futurs défis économiques, a-t-il ajouté, appelant les opérateurs jordaniens à examiner les voies de partenariat et de coopération avec leurs homologues algériens. Pour sa part, le président des Chambres d’industrie de Jordanie et d’Amman, Fathi Al-Jaghbir a mis l’accent sur la nécessité de relancer le partenariat arabe pour réaliser l’intégration et la coopération et impulser la croissance économique dans tous les domaines. Il a également rappelé l’importance d’entreprendre les démarches nécessaires en vue de relever les divers défis économiques, particulièrement dans le cadre des mutations enregistrées à travers le monde. Lors de ce forum organisé au siège de la CACI, des rencontres bilatérales ont eu lieu entre les opérateurs algériens et jordaniens pour examiner et discuter des voies de partenariat et de coopération dans les divers secteurs créateurs de richesse.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/eddiwan/public_html/fr/wp-includes/functions.php on line 4755