Événement

Révision des statuts des travailleurs de l’éducation: les propositions des syndicats seront examinées

Les propositions des syndicats seront examinées en vue de trouver les mécanismes d’une révision  des statuts de « manière consensuelle », indique mardi Mohamed Ouadjaout, ministre de l’Education nationale.

« Le ministère est ouvert à tous les concepts et les propositions formulées par les syndicats en vue de trouver les modalités et les mécanismes permettant la révision des statuts de manière consensuelle », selon un communiqué du ministère publié au terme des séances de travail bilatérales avec les sections syndicales lors des deux derniers jours.

« Le ministère n’a ménagé aucun effort pour prendre en charge les préoccupations soulevées par les partenaires sociaux dans le cadre de ses prérogatives et de la législation en vigueur par la prise d’une série de mesures, entre autres, l’installation des comités et des cellules de prise en charge des dossiers sociaux », a précisé le ministre, rappelant « la création d’une commission mobile pour s’enquérir des modalités de gestion au niveau des directions locales de l’Education, accompagner les responsables pour améliorer leur performance et résoudre les problèmes autant que faire se peut ».

Il a également mis en avant « la prise en charge des diplômés des écoles normales supérieures, l’adoption de la promotion à titre de concours professionnels, ainsi que l’intégration des personnels recrutés dans le cadre des contrats pré-emploi et de l’insertion sociale, et l’organisation des élections de renouvellement des mandats des comités de wilaya et de la commission nationale des œuvres sociales ».

De même qu’il a évoqué la prise en charge par la tutelle des diplômés des ENS, l’adoption de la promotion par voie d’examens professionnels et des listes d’habilitation aux différents grades, la prise en charge de l’insertion des contrats de pré-emploi, l’organisation d’élections de renouvèlement des commissions de wilayas et de la Commission nationale des œuvres sociales (CNOS).

Le ministre s’est dit, par ailleurs, confiant en « la conscience » des partenaires sociaux, qui permettrait de parvenir à un accord garantissant la stabilité du secteur.

M. Ouadjaout n’a pas manqué de faire part de sa bonne intention de traiter les préoccupations soulevées dans un cadre légal et en fonction des ressources financières disponibles, affichant sa détermination à poursuivre le dialogue avec les partenaires sans distinction ni exclusion aucune.

La rencontre du 1er jour a regroupé les membres du Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire de l’Education « CNAPESTE », de l’Union nationale du personnel de l’éducation (UNPE) affiliée à l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), et du Syndicat national des travailleurs de l’Education (SNTE).

Cette rencontre intervient également dans le cadre de la mise en œuvre des instructions du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, dans le but d’améliorer la situation socio-professionnelle des affiliés au secteur et de réviser les statuts de l’enseignant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/eddiwan/public_html/fr/wp-includes/functions.php on line 4755