Économie

Le Groupe Volkswagen aurait trouvé un nouveau représentant pour l’Algérie

Bonne nouvelle pour les clients de Volkswagen en Algérie. Le groupe allemand serait en voie de finalisation d’un contrat de partenariat avec un nouvel opérateur pour les prestations de service après-vente destinées aux véhicules encore couverts par la garantie constructeur.

C’est ce qu’on vient d’apprendre auprès d’une source proche de ce dossier.
Ce serait ainsi le dénouement tant attendu par des dizaines de milliers de clients après plusieurs mois d’inquiétude et d’incertitude.

La fin d’un suspense qui a duré précisément plus de 5 mois, durant lesquels ces automobilistes étaient contraints, pour beaucoup, de se mettre en porte-à-faux par rapport au contrat de garantie, en faisant exécuter des opérations de maintenance routinière par des ateliers non agréés par Volkswagen.
Légitimement, ils s’interrogent aujourd’hui sur la fiabilité de ces opérations et leur homologation par le groupe dès la reprise de ses activités en Algérie. D’autant plus que la responsabilité lui incombe entièrement dès lors qu’il avait décidé de rompre sa relation avec Sovac sans pour autant prévoir une solution palliative pour perpétuer les prestations SAV et surtout rassurer ses nombreux clients.

Rigueur et éthique
Sur le retard pris par le groupe germanique pour la désignation d’un nouveau partenaire local, notre source précise que «c’est une opération qui prend généralement beaucoup de temps pour son aboutissement. Elle nécessite plusieurs séances de prospection, de négociations et de consultations, afin de faire le bon choix et éviter des situations regrettables». Pour lui, cette démarche est le propre de groupe de dimension internationale qui veille jalousement sur sa réputation dans tous les marchés où ses véhicules sont commercialisés.
Il ajoutera : «Ils font preuve d’une grande rigueur en matière de respect des valeurs d’éthique et de déontologie. Dans ce sens, ils refusent de s’accommoder de partenaires et de partenariats impliqués dans des affaires de corruption ou de malversations condamnées par la justice», et cela contrairement à certains constructeurs asiatiques.
Pour notre interlocuteur, «une solution sera sans doute prise en vue de préserver les intérêts des uns et des autres». Rappelons que ce changement majeur dans la représentation de Volkswagen en Algérie intervient après la rupture définitive du partenariat avec Sovac qui aura duré, en définitive, plus de 20 années.

Rupture d’un partenariat de 20 années
Dans une correspondance, les Allemands avaient, rappelons-le, notifié leur décision de «rompre toute relation commerciale avec les sociétés Sovac Algérie et Sovac Production» et que des efforts sont consentis pour trouver «un canal après-vente alternatif».
De son côté, Sovac avait affirmé, à travers un communiqué, que cette décision de rupture intervenait «après plusieurs mois de négociations avec Volkswagen dans la perspective de poursuivre les activités de Sovac Algérie, notamment le service après-vente, qui n’a jamais été interrompu à ce jour (11 août 2021, ndlr)». Sovac précisera également que ses ateliers et son réseau de distribution «ne sont plus en mesure d’assurer le service de garantie pour les clients».
L’ancien représentant du groupe allemand «regrette cette décision et assure déployer tous les moyens nécessaires pour apporter aide et assistance à sa fidèle clientèle».
Il est à espérer qu’il sera mis fin rapidement à ce suspense qui dure et dont sont victimes plus de 97 000 clients algériens.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/eddiwan/public_html/fr/wp-includes/functions.php on line 4755