Économie

« L’Algérie veut développer ses relations avec la Turquie en partenariat stratégique »

LE MINISTRE DU COMMERCE, KAMEL REZIG :

Le ministre du commerce et de la promotion des exportations, Kamel Rezig, a souligné, samedi à Oran, que l’Algérie veut développer ses relations avec la Turquie en « partenariat stratégique davantage industriel et productif que commercial ». Dans une déclaration à la presse, en marge de l’ouverture du salon des échanges commerciaux et d’investissements algéro-turcs au centre des conventions « Mohamed Benahmed » d’Oran, le ministre a indiqué que l’Algérie veut développer ces relations en « partenariat stratégique davantage industriel et productif que commercial, mutuellement profitable aux parties algérienne et turque ». M. Rezig a rappelé que le gouvernement algérien a déployé « d’énormes efforts », ces deux dernières années, pour « assainir le climat d’affaires et faciliter les investissements étrangers », considérant que « le climat d’affaires est devenu propice actuellement », citant dans ce cadre les chiffres réalisés par l’économie nationale, fin 2021, qui reflètent « sa force ». Sur les demandes exprimées par des investisseurs turcs concernant les opportunités d’investissement en Algérie, le ministre a souligné que « toutes les données sont disponibles au niveau des plateformes numériques et peuvent être obtenues auprès de notre représentation diplomatique en Turquie et des autres pays ». Le ministre a rassuré les investisseurs étrangers désirant pénétrer le marché algérien, indiquant que « les choses ont complètement changé par rapport aux années précédentes », soulignant que « l’économie algérienne est caractérisée par la transparence ». « Les opérateurs désirant nouer des relations de partenariat purement économique basé sur le principe gagnant-gagnant capable de créer une valeur ajoutée et des postes d’emploi seront les bienvenus », a-t-il ajouté. Par ailleurs, le ministre a encouragé les entreprises présentes au salon d’Oran, notamment les opérateurs nationaux et des sociétés algéro-turques, de « privilégier l’exportation de leurs produits, sachant qu’il est devenu nécessaire pour les entreprises de faire des initiatives et de s’ouvrir au monde ». Enfin, il a affirmé que « la diplomatie économique au niveau du ministère des affaires étrangères, des ambassadeurs et des consulats dans les différents pays, ainsi que toutes les institutions du ministère du commerce sont à la disposition des entreprises désirant exporter ». Ce salon de quatre jours organise les échanges d’investissements algéro-turcs par l’entreprise « SOS Event » avec la collaboration de l’Agence nationale de promotion du commerce extérieur (ALGEX), sous le patronage du ministère du commerce et de promotion des exportations et la participation de 50 exposants. Ce salon s’inscrit dans le cadre d’une dynamique de relance des activités économiques et du développement des échanges d’investissement et de commerce entre les deux pays.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/eddiwan/public_html/fr/wp-includes/functions.php on line 4755