National

FATOUM AKACEM : « Le CoronaVac de Saidal autorisé à la commercialisation, un expert OMS bientôt en Algérie »

L’annonce en a été faite, ce dimanche, sur les ondes de la Radio Algérienne : le Groupe SAIDAL vient de se doter de son premier Centre de bio-équivalence qui entrera en activité « dans moins de deux semaines ». C’est ce qu’a déclaré Mme Fatoum Akacem, Présidente Directrice Générale du groupe pharmaceutique, invitée de la Rédaction de la Radio Chaine 3.  « Ce centre sert à démontrer qu’un médicament générique est une copie conforme de la molécule mère (…) ce qui facilitera grandement l’exportation des produits pharmaceutiques algériens puisqu’il s’agit d’une exigence réglementaire importante ». Le centre qui sera appelé à faire de la bio-équivalence pour des multinationales activant en Algérie, « est composé de compétences algériennes locales » et « est ouvert, pour l’avenir, aux compétences nationales établies à l’étranger ». La première responsable de Saidal a également dévoilé l’ambition du groupe de doubler, pour les deux années à venir, son actuel chiffre d’affaires qui se situe en ce moment à 10 milliards de dinars, pour placer le groupe à la 3ème  place au lieu de la 8ème  actuellement.

LE CORONAVAC AUTORISE A LA COMMERCIALISATION :

Deux millions de doses à écouler

Autre annonce faite par Mme Akacem, et pas des moindres, « le début de la commercialisation du premier vaccin anti-covid produit par le groupe Saidal, le CoronaVac, et ce, suite à la réception de la décision d’enregistrement par l’Agence nationale du médicament » ce qui équivaut à « une autorisation à la commercialisation aussi bien à l’échelle nationale qu’internationale », a-t-elle expliqué.    « Grâce à l’accompagnement par le ministère de l’Industrie pharmaceutique et de l’Agence nationale du médicament, le premier flacon du CoronoVac est sorti le 29 septembre 2021 (…) Il a fallu ensuite passer par des lots de stabilité qui sont désormais validés », a ajouté Mme Akacem.  Elle précise en outre que le groupe pharmaceutique détient déjà près de 2 millions de doses de ce vaccin dans ses stocks : « nous pouvons produire, selon notre contrat avec le partenaire chinois, jusqu’à 96 millions de doses par an. » Des quantités destinées à satisfaire aussi bien le marché national qu’international. Sur le volet export, les marchés cibles sont les pays de l’Afrique de l’Ouest et d’Afrique centrale en négociation avec le partenaire chinois, tel que stipulé par le contrat liant les deux parties.  On peut d’ores et déjà exporter, mais certains pays exigent une accréditation de l’OMS (Organisation mondiale de la santé, ndlr », explique la PDG  de Saidal en précisant que les échanges ont bien avancé et un expert OMS est attendu incessamment en Algérie.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/eddiwan/public_html/fr/wp-includes/functions.php on line 4755