National

Baisse des prix des poissons bleus face à production abondante

Les prix des poissons bleus, particulièrement la sardine, sont en baisse constante, favorisée par une abondance de la production et des conditions climatiques favorables. Lors de la première quinzaine du mois de juin, les prix des poissons bleus, notamment la sardine ont sensiblement baissé dans plusieurs marchés à travers le pays, selon différentes sources contactées par l’APS. Cette baisse des prix est favorisée par une abondance de la production dans certains ports à travers le pays, notamment les ports des wilayas de l’Ouest, ce qui s’est répercuté positivement sur les prix des divers espèces de poissons bleus, à l’instar de la sardine et du bogue, très demandés par les différentes catégories de la société, y compris celle à faible revenu, indiquent les intervenants du secteur de la pêche. Dans une déclaration à l’APS, le directeur de la Chambre nationale de la pêche et de l’aquaculture (CAPA), Lyès Mustapha a fait savoir que les prix de la sardine oscillaient entre 400 et 600 da/kg dans la wilaya d’Oran, entre 200 et 350 da/kg à Mostaganem, entre 300 et 500 da/kg à Chlef, entre 300 et 400 da/kg à Boumerdes et 250 et 450 da/kg à Jijel. Cette baisse des prix s’explique par une « abondance de la production liée essentiellement à l’amélioration des conditions climatiques et à l’accompagnement des professionnels du secteur ». Dans une déclaration à l’APS, le directeur de la pêche et de l’aquaculture de la wilaya d’Alger, Cherif Kadri, a affirmé que « la campagne de pêche des poissons bleus s’annonce prometteuse ». « Il y a une abondance de poissons, qui contribue à la baisse des prix avant même la période du pic de production (août et octobre), où le kilogramme de sardines est vendu à 200 DA, voire moins dans les ports spécialisés dans la pêche à la sardine ». Parmi les facteurs ayant contribué à cette tendance baissière des prix des poissons bleus, il a notamment cité le début de la période de repos biologique des poissons, le 1er juin. Quant à la différence de prix d’une wilaya à l’autre, elle s’explique par le fait que certaines wilayas, comme Boumerdes, Annaba et Tipaza, disposent de ports spécialisés dans la pêche à la sardine avec un nombre important de sardiniers, a-t-il dit. Le port de Zemmouri (Boumerdes), par exemple, compte 90 sardiniers, ce qui permet de pêcher une grande quantité de sardines, entre 20 et 60 tonnes par jour en fonction des conditions météorologiques. Le port d’Alger compte 60 sardiniers qui permettent de produire en moyenne entre 10 et 40 tonnes par jour en fonction de la météo. Le directeur de la Chambre nationale de la pêche a affirmé que « la production de sardines s’est élevée en mai dernier à 3.022 tonnes, contre 2.454 durant le même mois de 2021, soit une augmentation de 23% ». Les commerçants de poissons ont, quant à eux, souligné l’abondance de la production qui est attribuée, notamment, aux conditions actuelles qui permettent la reproduction dans un climat propice, caractérisé par des courants marins qui attirent les poissons, et à la disponibilité d’un grand nombre de petits poissons ».

Les prix resteront stables jusqu’à l’automne

Dans la capitale, les prix ont continué, de manière générale, de baisser durant la deuxième semaine du mois de juin, au niveau des quartiers populaires, en atteignant à différents points de vente des marchés de Bachdjerrah, Cité El Hayat (Gué de Constantine) et Oued Tarfa (Draria), 250 et 350 DA/kg pour la qualité inférieure, 400-500 DA/k pour la qualité moyenne et 600-700 DA/k pour la qualité supérieure. A ce titre, Mohamed, qui a 25 ans d’expérience dans la vente des poissons dans la pêcherie d’Alger, a indiqué que « les prix vont baisser dans quelques semaines pour rester stable pendant plus de trois mois (juillet, août et septembre) », ajoutant que certaines sardines commercialisées à bas prix sont petites et n’ont pas la taille commerciale requise pour la commercialisation, fixée à 11 cm au minimum. Dans ce sillage, un des professionnels en la matière a estimé que le meilleur est à venir, notamment après la décision des pouvoirs publics portant accompagnement des travailleurs du secteur et leur engagement à augmenter les capacités de production ». La création des coopératives dans le domaine de pêche est un acquis historique à cette profession ce qui permettra aux professionnels du secteur de participer à l’acquisition des équipements de pêche, la construction des navires et la distribution des produits halieutiques, outre la fabrication des cages flottantes, a-t-il expliqué. Cette méthode permet aux professionnels de ce secteur de bénéficier des avantages fiscaux et la résolution de certains problèmes au niveau des ports. La sardine est fortement recommandée par les médecins pour sa valeur nutritive et sa richesse en oméga 3 ainsi que ses bienfaits pour le système immunitaire. Cent (100) grammes de sardine contient 208 calories et plus de 24 g de vitamines dont la B12, la vitamine D, le zinc et le calcium. Elle protège les os et le coeur à travers l’élimination des résidus logés au niveau des artères tout en réduisant le taux de cholestérol dans le sang.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/eddiwan/public_html/fr/wp-includes/functions.php on line 4755