National

L’Algérie appelle la communauté internationale à honorer ses engagements envers le peuple sahraoui Publié Le : Samedi, 04 Mars 2023 14:23 Lu : 19 fois Imprimer Evoyer Partagez L'Algérie appelle la communauté internationale à honorer ses engagements envers le peuple sahraoui GENEVE- Le représentant permanent de l’Algérie auprès de l’Office des Nations Unies à Genève et des organisations internationales en Suisse, l’ambassadeur Lazhar Soualem, a appelé vendredi la communauté internationale, l’ONU en tête, à honorer ses engagement et à assumer ses responsabilités envers le peuple sahraoui en garantissant ses droits inaliénables et imprescriptibles à l’autodétermination. Dans une allocution prononcée lors de la 52e session du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies à Genève, l’ambassadeur Soualem a réaffirmé l’importance qu’attache l’Algérie aux résolutions du Conseil de sécurité et aux jurisprudences et autres avis consultatifs de la Cour internationale de justice (CIJ) concernant le territoire du Sahara occidental occupé par le Maroc, lesquels considèrent tous que « le conflit est une question de décolonisation dont le règlement passe inéluctablement par l’application du principe de l’autodétermination ». Le diplomate algérien a, à cet égard, appelé les Etats, le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies et le Haut-Commissariat aux droits de l’homme à « honorer leurs engagements internationaux » et à « assumer leurs responsabilités envers le peuple du Sahara occidental sous occupation, en garantissant ses droits inaliénables et imprescriptibles à l’autodétermination », soutenant que le peuple sahraoui « ne peut demeurer indéfiniment l’otage de l’entêtement de l’Etat d’occupation marocain, qui ne cesse de se dérober à ses engagements internationaux envers la dernière colonie d’Afrique ». M.Soualem a également exhorté le Conseil des droits de l’homme, les commissions et autres organes du système des Nations Unies à « surveiller la situation des droits de l’homme et à relever les violations subies par le peuple sahraoui dans les territoires occupés, notamment les arrestations arbitraires, les exécutions sommaires, le blocus, la répression des libertés de réunion et de mouvement, et le pillage des ressources naturelles sahraouies, surtout depuis la violation de l’accord de cessez-le-feu par l’Etat d’occupation marocain ». Dans ce contexte, le représentant permanent de l’Algérie auprès de l’Office des Nations Unies à Genève a appelé le Haut-Commissariat aux droits de l’homme à réactiver les missions techniques dans le territoire du Sahara occidental

L’Algérie appelle la communauté internationale à honorer ses engagements envers le peuple sahraoui

Le représentant permanent de l’Algérie auprès de l’Office des Nations Unies à Genève et des organisations internationales en Suisse, l’ambassadeur Lazhar Soualem, a appelé vendredi la communauté internationale, l’ONU en tête, à honorer ses engagement et à assumer ses responsabilités envers le peuple sahraoui en garantissant ses droits inaliénables et imprescriptibles à l’autodétermination.

Dans une allocution prononcée lors de la 52e session du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies à Genève, l’ambassadeur Soualem a réaffirmé l’importance qu’attache l’Algérie aux résolutions du Conseil de sécurité et aux jurisprudences et autres avis consultatifs de la Cour internationale de justice (CIJ) concernant le territoire du Sahara occidental occupé par le Maroc, lesquels considèrent tous que « le conflit est une question de décolonisation dont le règlement passe inéluctablement par l’application du principe de l’autodétermination ».

Le diplomate algérien a, à cet égard, appelé les Etats, le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies et le Haut-Commissariat aux droits de l’homme à « honorer leurs engagements internationaux » et à « assumer leurs responsabilités envers le peuple du Sahara occidental sous occupation, en garantissant ses droits inaliénables et imprescriptibles à l’autodétermination », soutenant que le peuple sahraoui « ne peut demeurer indéfiniment l’otage de l’entêtement de l’Etat d’occupation marocain, qui ne cesse de se dérober à ses engagements internationaux envers la dernière colonie d’Afrique ».

M.Soualem a également exhorté le Conseil des droits de l’homme, les commissions et autres organes du système des Nations Unies à « surveiller la situation des droits de l’homme et à relever les violations subies par le peuple sahraoui dans les territoires occupés, notamment les arrestations arbitraires, les exécutions sommaires, le blocus, la répression des libertés de réunion et de mouvement, et le pillage des ressources naturelles sahraouies, surtout depuis la violation de l’accord de cessez-le-feu par l’Etat d’occupation marocain ».

Dans ce contexte, le représentant permanent de l’Algérie auprès de l’Office des Nations Unies à Genève a appelé le Haut-Commissariat aux droits de l’homme à réactiver les missions techniques dans le territoire du Sahara occidental

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer